La Grande Plume et les petits claviers

Je ne me lasse pas du blog de Franz-Olivier Giesbert. 

Loin de moi l’idée de moquer la courtisanerie quelque peu bouffonne du personnage: sous nos cieux médiatiques hyper-présidentialisés, elle confine à la banalité. Ce serait plutôt… Comment dire? Cette étonnante rencontre entre la Grande Plume du Grand Journaliste et tous ces petits claviers sortis d’on ne sait où, par l’odeur d’internet attirés. Certains y verront une parabole -je vous laisse en juger sur ce qui me semble être l’un des plus beaux billets-, d’autres vous conseilleront de ne pas faire trop de bruit en visitant… Il serait bien dommage que notre héros s’aperçoive qu’il est commenté.

Tags: , ,

2 réponses à to “La Grande Plume et les petits claviers”

  1. Criticus dit :

    Je crois qu’on avait évoqué les deux billets de FOG, au mois de juillet, sur la « pensée unique » qu’il croit combattre… c’était d’un culot époustouflant.

    Surtout, ce type qui se prend pour une grande plume alors qu’il est incapable d’écrire un billet sans faire une grossière faute d’orthographe… Risible.

    À part ça, je commence à penser au sujet que tu proposais l’autre jour… @+

  2. Eric dit :

    Oui, FOG a du culot, c’est surtout un enfonceur de portes ouverte « absolument remarquable ».

Laisser un commentaire